Les Colos apprenantes

du LAB

« On a réussi notre pari. »

L’été 2021, Le Lab Lisieux Normandie a mis en place sur le territoire des stages d’immersion en anglais pour enfants et ados. Au total, ce sont 28 jeunes de 10 à 17 ans qui ont profité de ces colonies estivales réparties sur trois semaines

Only speak english
Si vous êtes passé près du lycée agricole du Robillard, de fin juillet à août, peut-être avez-vous entendu la règle d’or des colos apprenantes du Lab : « Only speak english ! » répétée à tous les jeunes participants de cette immersion anglophone. Chaque semaine, un groupe de niveau différent (débutant, intermédiaire, confirmé) s’est essayé à ce camps de vacances censé les aider à améliorer leur connaissance de la langue anglaise.
Au programme : la matinée pour revoir les bases du vocabulaire et de la grammaire, et l’après-midi pour pratiquer concrètement l’anglais autour d’activités ludiques. Le tout, dans une optique d’éducation non-formelle permettant aux jeunes de rester actifs tout du long.
Des souvenirs marquants
Des anecdotes sur ces séjours, L’équipe du Lab en a une pléthore à partager. Que ce soit une soirée karaoké en anglais où tout le monde chante à tue-tête ou bien une jeune à la volonté débordante de mémoriser chaque nouveau mot qu’on lui enseigne, les moments forts vécus par les intervenants et participants ne manquent pas.
Chloé Michel se souvient notamment de l’instant où elle a réalisé que, parmi les très jeunes, nombreux étaient ceux n’ayant jamais participé à une colonie de vacances de leur vie. Elle s’est alors étonnée de voir comment ils se sont doublement adaptés à ce quotidien loin de leur famille et, qui plus est, entièrement en langue étrangère.
Le souvenir qui a le plus touché Paul Basly est celui d’un jeune, venu du Berry, qui leur a demandé de rester une semaine de plus parmi eux à la fin de son premier séjour.
« Quand il nous a dit ça j’ai pensé : ‘’Ok, on a réussi notre pari.’’. On a appelé ses parents et il est donc resté une semaine supplémentaire en Normandie. Quand on voit ça on se dit vraiment qu’on a tout gagné. » explique-t-il avec le sourire.
Des résultats visibles
Après cinq jours, voire plus pour les convaincus désireux de rester plus longtemps, les bénéfices de l’immersion se font ressentir chez les jeunes. Pour ceux sortant tout juste des bancs de l’école primaire, l’évolution est bluffante. Alors qu’ils bredouillaient avec peine quelques mots d’anglais à leur arrivée, ils parviennent désormais à se faire comprendre malgré des phrases à la syntaxe approximative.
Quelques semaines plus tard, les effets positifs persistent, au grand plaisir des parents qui nous ont fait part de leur surprise face à la progression de leurs enfants. Ils nous racontent comment ils ont dû se réhabituer à leur quotidien une fois de retour chez eux. Entre le réflexe de se maudire lorsqu’ils parlent français par crainte d’être repris et les mots d’anglais qui ressurgissent par automatisme, le séjour semble avoir bien changé leur rapport à cette langue. Les parents s’intéressent alors inévitablement au programme : « Nous aussi on aimerait faire ça. A quand un camp pour les adultes ? » demandent certains.
Un succès rendu possible grâce au soutien de l’Académie de Normandie, le ministère de l’éducation nationale et le lycée agricole du Robillard.
Une approche informelle
Pour le Lab Lisieux Normandie, pas question de donner l’impression aux participants qu’ils sont de retour à l’école : ils doivent prendre du plaisir.
Il fallait trouver comment rendre amusant et ludique une activité qui leur ferait apprendre du vocabulaire sans qu’ils ne s’en rendent vraiment compte. »
En dehors de ces animations, les enfants ont accès à des livres en anglais, tout écran étant proscrit, même lors des pauses. Ces changements leur demandent un temps d’adaptation, nécessaire pour assimiler qu’ils ne peuvent plus parler le français. Au début, ils sont inévitablement rattrapés par leur langue maternelle et doivent recommencer leurs phrases, dans la langue de Shakespeare, jusqu’à ce que cela devienne naturel.
Objectif d’inclusion atteint
Grâce au dispositif “Colos Apprenantes” mis en place par le Ministère de l’Éducation Nationale, 480€ sur les 500€ requis pour participer étaient financés par l’État. Avec tout d’inclus, cela représentait un reste à charge de 20€ la semaine pour les familles des participants. Cette aide financière a permis, dès la première édition, de toucher un public large avec pour seuls critères la motivation et le niveau d’anglais des jeunes. L’équipe a même eu la surprise d’accueillir quatre jeunes originaires de Bordeaux sur le territoire normand.

Témoignages de notre colo
apprenante de la Toussaint !

Pendant cette semaine de vacances
25 jeunes âgés de 10 à 17 ans ont profité d’une immersion tout en anglais à l’internat Frémont pour pratiquer l’anglais. Retour sur leur expérience.
Du 25 au 29 octobre 2021, Le Lab a organisé une nouvelle colonie apprenante 100% en anglais pour les jeunes de moins de 18 ans. Cette fois, c’est à l’internat de l’Institut Frémont de Lisieux que s’est déroulé le séjour. Le Lab Lisieux Normandie avait déjà initié ce concept sur le territoire cet été, pendant trois semaines.
Cette colo apprenante a accueilli 25 jeunes, répartis sur trois niveaux de langue (débutant, intermédiaire, avancé). Les participants étaient donc plus nombreux que cet été, et côtoyaient des profils de tous âges et niveaux. Le rythme est cependant resté le même : cours d’anglais le matin et activités l’après-midi et le soir. Le dispositif étant soutenu par le ministère de L’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, le coût pour la semaine n’était que de 20€ par famille, comme pour les sessions précédentes.
Impressions des jeunes
Vendredi 29 octobre, dernier jour de la colonie, je suis allée recueillir les avis des enfants et adolescents sur leur semaine. Les réponses sont unanimes : l’ambiance était au top, ils se sont tous fait de nouveaux amis et ont amélioré leur pratique de l’anglais.
« C’était drôle et j’ai appris plein de choses. C’est aussi utile, parce qu’avec cette langue universelle on peut voyager et même habiter dans un autre pays. » me dit Esteban, 11 ans, en niveau débutant.
Certains m’expliquent également qu’ici, ils ont vraiment pu parler anglais, ce qu’ils font moins à l’école où l’écrit est privilégié. Un apprentissage par la participation qui se fait en s’amusant grâce à des activités variées : jeux, visites, sport, échanges…
Des souvenirs plein la tête
Lorsque je leur demande quel a été leur moment préféré, j’ai le droit à des réponses variées : les Equidays à la Basilique, le basket, le ping-pong, les jeux de société (mention spéciale pour le loup garou qui semble en avoir conquis plus d’un !) et bien sûr la fameuse dernière soirée : la Time Party. Entre musique, bonbons, danses et distractions, la fête de départ a elle aussi connu un franc succès. Le défi était surtout de parvenir à les faire constamment parler dans la langue de Shakespeare.
« C’est un peu difficile de parler anglais tout le temps, même si on s’y fait. » me raconte Zélie. Après lui avoir posé la question, elle ajoute : « Se séparer de son téléphone, ça l’était moins : on s’y habitue vite ! Avec les activités, les nouveaux amis, on n’y pense même pas. »
Outre les occuper, les animations permettent l’apprentissage d’un vocabulaire spécifique tout en s’amusant. De quoi les motiver à parler anglais en continu !
Ce que le séjour leur apporte
On constate rapidement que l’anglais est devenu une part entière de leur quotidien quand ils me répondent automatiquement « yes » ou « no » alors même qu’ils sont, pour une fois, autorisés à parler français. Certains en perdent même leur langue natale, comme Esteban qui me confirme avoir « très beaucoup progressé » en anglais.
Au-delà de la langue, Alistair a, quant à lui, retenu une autre leçon :
« J’ai appris que si l’on fait des fautes en anglais, on peut toujours être corrigé et qu’il ne faut donc pas avoir peur de dire des bêtises pour s’améliorer. »
Oser se tromper ! C’est là aussi un des messages que Le Lab essaye de faire passer, avec le savoir-vivre en communauté, l’inclusion ou l’écoute des uns et des autres. Bref, un programme à la fois linguistique et social.
Si la date de la prochaine colonie apprenante 100% in English n’est pas encore annoncée, certains sont déjà bien décidés à renouveler l’aventure dès que possible. Si vous aussi vous êtes intéressés, suivez nos annonces sur les réseaux sociaux !
Victoire Delhommeau Volontaire en Service Civique
Le Lab Lisieux Normandie
Partager cette page :